Le site français 100% pellet : les fabricants - les marques - les fournisseurs Google+

Activité granulés de bois en France [MAJ 06-2016]

Avec le maintien des incitations fiscales sur les installations, la poursuite des hausses de tarifs électriques, le marché du poêle est toujours porteur en France. Le marché des chaudières à granulés est en revanche plus difficile, prix du pétrole trés bas malgrès une trés forte composante de taxes fixes (de plus en plus importantes dans les années à venir avec la montée en puissance du mécanique de CCE - Contribution Climat Energie de 30,5 € / tonne jusqu'à 47,50 € déjà voté, et potentiellement 56 € en 2020).
Une autre énergie soumise à la taxe CCE performe également en France : le gaz qui lorsque le réseau existe offrent des prix d'installation, de maintenance, de fiabilité et de coût du combustible intéressants. D'autant que certaines aides comme le crédit d'impôt et le rachat de Certificat Economie d'Energie (CEE) existent aussi pour les chaudières à condensation.
Les installations de pompe à chaleur tirent également leurs épingles du jeux avec les installations dans les maisons BBC RT2012 et en rénovation gràce à un réseau d'installateurs déjà bien structuré et offrant selon les régions des performances intéressantes.

Alors que le marché Français selon les dernières statistiques communiquées par la profession (Pro pellet event 2016) est à l'équilibre entre la production et la consommation, il persiste des situations trés contrastées entre les producteurs et les régions disposant de forte capacité de production et de consommation, ou d'export vers l'Italie et d'autres moins compétitives ou plus sensible à des concurrents étrangers.

Dans cet environnement de croissance des installations, d'hiver 2015/2016 peu rigoureux (équivalent à 2014/2015 soit environ 15% plus chaud, à comparer à l'hiver 2013/2014 15% plus froid), de réduction de certaines productions et de diminution des importations sur les ports, avec un hiver normal ou rigoureux, des phénomènes de rupture régionale sont parfaitement possibles.

C'est le "pari" que semble faire certains producteurs, qui ne souhaitent pas être en situation de sur stockage (comme cela a été le cas il y a 2 ans et qui a engendré de plus ou moins importants coûts de stockage et de financement des stocks). Ils produisent donc moins, faisant par la même occasion réduire la pression sur la matière première, et impacte ce moindre volume sur les prix. Il a ainsi été constaté en fin 2015 début 2016 une hausse des prix significatives (+7,5% entre septembre 2015 et février 2016 sur le prix de la palette de sac hors livraison)

Activité granulés de bois en France [MAJ 11-2015]

Avec des Crédit d'Impôt Transition Energétique (CITE) plus simple que l'année dernière (fin de l'obligation de bouquet de travaux) et plus incitatif (poêle à granulés passant de 25 % en 2010 à 22 % en 2011 à 15% en 2012 et 2013 et 30% aujourd'hui en 2015.

Les poeles à granulés de bois représente désormais 9% des installations individuelles de chauffage. Soit une augmentation d'environ 200 000 tonnes de consommations supplémentaires chaque annéee.

Bien que surpris par une mauvaise conjoncture (hiver doux, forte importation de granulés de bois et faible exportation en Italie), les producteurs de granulés de bois se sont retrouvés sur stockés début 2015. La consommation continuant à augmenter, les usines tournant pour certaines au ralenti, et les acteurs déstockant à l'étranger et arrêtant l'import, un retour à des stocks normaux est anticipé par les professionnels courant Décembre, avec possiblement un retournement de tendance si l'hiver était particulierement vigoureux en fin de saison (Février Mars 2016).

Concernant les prix alors qu'il avait une tendance baissière avec la concurrence, le besoin de déstockage (car impossibilité de stocker ou surcoût de stockage) et l'importation, il est anticipé une stabilisation et éventuellement une hausse ponctuelle en fonction des difficultés d'approvisionnement, la pression d'un secteur scierie relativement sinistré et les impératifs des producteurs ayant tourné au ralenti pendant l'année.

Activité granulés de bois en France [MAJ 02-2015]


Lire également l'article sur le niveau de stock en France en février 2015

Etat des lieux aprés la saison 2013-2014 :

- Hiver deuxième plus chaud depuis 1900, température moyenne + 2°
- Précaution suite à la saison 2012-2013 où certaines régions étaient à la limite de la rupture

Le début de saison a donc été délicat car les consommateurs ont préféré anticipé (sur stocker du granulés)et sachant que les stocks n'avaient pas eu le temps de se réconstituer suite à l'hiver exceptionnel 2012-2013.

Une nouvelle situation proche de la pénurie a été constaté en septembre 2013.

Cependant, la situation était anticipée et bien gérée par les grossistes livrant au compte goutte, et utilisant au maximum les nouvelles presses pour livrer tout le monde, bénéficiant au passage (et à cause de hausse de la matière première) d'une opportunité pour augmenter sensiblement les tarifs, ce qui n'avait pas été possible en 2012-2013 compte tenu de la difficulté à fournir tout le temps des produits.

La saison aillant été particuliérement chaude et 80% de l'activité en chiffre étant réalisé par des systèmes d'appoints (certaine chaudières et surtout la majorité des poêles), la consommation globale de granulés de bois a été plus faible et plus courte qu'anticipé !

Avenir marché granulés en France 2015
Les distributeurs et les usines ont beaucoup de produits et la saison de chauffage 2014-2015 va pouvoir être abordé sereinement avec des niveaux de stocks record.

Les prix des granulés vont également globalement baissés (comme tout les ans d'ailleurs) en AVRIL MAI JUIN d'environ 3 à 4 %. (Aprés avoir augmenter de presque 10% en Janvier 2014).

La consommation de pellets en France

En France, la consommation de pellets était presque nulle alors que les tous premiers poêles à granulés de bois ont été installés dans les années 1980. En 2012, la consommation française de granulés de bois représente plus de 500 milliers de tonnes pour une production de 700 milliers de tonnes. A titre de comparaison l’Italie consomme 2100 milliers de tonnes en 2012 pour 500 milliers de tonnes produites (source compilation SNPGB). Il existence en France en 2014 une trentaine de marques de pellets.

Potentiel

Le potentiel estimé de production française pour 2020 est de 2 000 milliers de tonnes ; En France, la consommation devrait nécessiter une importation de granulés de bois à partir de 2017.

Vers de nouveaux types de granulés

Cependant, d’autres types de granulés verront naissance dans le futur en France avec notamment un enjeu important sur la maîtrise de la granulation à partir de la biomasse feuillue (qui représente plus de 60% de la ressource).

Des développements sont également en cours sur les bio granulés issus d’autres approvisionnements comme le miscanthus, les noix, les feuilles, les haies, les pieds de vignes, le recyclage de tonneaux usagés…Ces agro pellets nécessitent cependant pour l’instant des poêles et des conduits spécifiques (polycombustibles).

Chiffre et potentiel

En France, nous avons 17 millions de bois d’œuvre, à partir desquels sont fabriqués 8 millions de tonnes de produits connexes générant 2 millions de tonnes de sciure, ce qui équivaut à un potentiel de 1 million de tonnes de pellets de bois (en utilisation de la sciure).



Production françaises et marché du pellets en France


2008 2009 2010 2011 2012 2013
Production 208000 345000 435000 550000 680000 885000
Importations 2000* 10000* 20000* 25000* 60000*
Exportations 35000* 50000* 70000* 80000* 140000*
Consommation 193000* 305000* 385000* 495000* 600000*
* Estimations, ** Prévisions ( Source : SNPGB)



Êtes vous bien équipé ? La boutique


Trouver le distributeur le plus proche (1616 référencés)


Production de bois de granulés en Europe